Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

eZHumanCAPTCHACode reload
retour

Les domaines périphériques d'une solution e‑commerce

Les domaines périphériques d'une solution e‑commerce

Aucune solution e‑commerce ne sait couvrir l'intégralité des besoins, logistiques, comptables et marketing d'un e-commerçant.

Ainsi, une solution e‑commerce n'est pas :

  • Un outil de gestion logistique : Rares sont les solutions capables de piloter efficacement tous les processus logistiques habituellement déportés dans un ERP. Nous considérons donc que la gestion des fournisseurs, des stocks dissociés, des réapprovisionnements, des entrepôts, de la planification de production, ne sont pas dans le périmètre d'une solution e‑commerce.
  • Un CRM : Si l'outil e‑commerce va servir de réceptacle à un bon nombre d’informations permettant de mieux qualifier et connaître vos clients (coordonnées, centres d'intérêt, fréquence et volume d'achat…), il ne fournira que des outils rudimentaires, insuffisants pour mettre en œuvre une vraie stratégie de relation client. Excepté pour les pure-players, les marchands disposent d’autres canaux de ventes que le Web, il est habituel de consolider les informations clients dans un CRM global.
  • Notons également qu'il est recommandé pour les acteurs souhaitant mettre en place une forte activité d'e-mailing (newsletters, opérations promotionnelles ciblées) de déléguer ces opérations à des outils « emails marketing ». Il existe aujourd'hui sur le marché un bon nombre de prestataires spécialisés proposant des infrastructures conçues pour acheminer plusieurs dizaines de milliers de mails en quelques heures et garantissant un taux de délivrabilité, c'est-à-dire l’assurance que vos mails ne seront pas identifiés comme un spam par les différents FAI (fournisseurs d’accès Internet) et arriveront bien à destination. Les outils dédiés au e-mailing doivent également prendre en charge la segmentation des cibles, l’identification des NPAI (adresses erronées), le suivi comportemental, etc, Des fonctionnalités qui ne seront jamais couverte de manière aussi complète par une solution e‑commerce.
  • Un outil de gestion comptable : Si l'interface d'administration permet aux e-marchands de taille modeste de suivre l'ensemble de leurs ventes, les outils e‑commerce ne sont pas pour autant des outils de gestion comptable permettant de sortir des journaux de vente normalisés et détaillés respectant la législation.
  • Un CMS : Les outils open source actuels ne fournissent pas de fonctionnalités de gestion de contenu comparables à celles d’outils spécialisés (CMS), pour animer l'activité éditoriale de votre site. Rares sont les outils proposant une gestion des actualités, une gestion des processus de validation des contenus avant publication, un suivi des versions, des habilitations, etc.

Inutile donc de faire de ces points des critères de choix dans votre étude. L'outil à tout faire n'existe pas ou alors il ne couvre que très partiellement l'ensemble des domaines évoqués dans les paragraphes ci-dessus. Il est donc préférable de privilégier un outil excellent dans son domaine de prédilection et d’y adosser des outils spécialisés pour couvrir l'intégralité de la chaine e-business.