Vous avez
une question ?
Un projet ?

Contactez nous !
 

Contactez-nous

Vous avez une question ? un projet ? 
Vous souhaitez plus d'informations sur un produit ? sur notre offre ? 
Contactez-nous, on vous répond sous 4H.

eZHumanCAPTCHACode reload
retour

Personnalisation graphique et ergonomique

Personnalisation graphique et ergonomique

Le principal axe de différenciation d'un site marchand, c'est bien évidemment son "look & feel". Même si la plupart des outils du marché proposent par défaut une apparence (plus ou moins) élégante, il est important de pouvoir contrôler et modifier intégralement l'ergonomie et l'habillage graphique de l'ensemble des pages de votre boutique afin de donner une réelle personnalité à sa boutique.

a) Paramétrage & templates

On identifie deux principales méthodes de personnalisation : le paramétrage et le templating.

Paramétrage

On parle de paramétrage lorsque les opérations de personnalisation peuvent se faire de manière entièrement visuelle sans mettre les mains dans un quelconque fichier de code. Il s'agit généralement de personnalisation de premier niveau : logo, titre et description de la boutique, disposition de certains blocs de contenus, sélection des caractéristiques produits à afficher etc...

Cette personnalisation se fait donc directement depuis une interface d’administration et ne requiert aucune compétence technique particulière.

Templates

A l'instar des CMS, la plupart des outils e‑commerce récents proposent une distinction claire entre la forme et le fond.

Cela signifie que les contenus, c'est-à-dire principalement les produits constituant le catalogue, sont gérés sans se préoccuper de la manière dont ils seront restitués au sein de pages web, à destination des internautes.

C'est l'outil qui mettra en forme ces contenus via un jeu de templates, (ou gabarits). Ce sont les templates qui définiront la mise en page, la disposition des différents éléments, ainsi que les choix d'habillage graphique (fontes, couleurs, alignements, encadrements, interlignes, etc.). Si demain vous souhaitez changer l'apparence de votre boutique, il vous suffira de modifier le jeu de templates, sans avoir à toucher à votre catalogue, et donc avec une charge de travail réduite.

Concrètement, un jeu de templates est souvent décomposé en deux entités essentielles:

  • Les fichiers templates qui définissent la structuration de vos pages et la composition des différents blocs de contenus. Par exemple, c'est lui qui déterminera la composition d'une fiche produit (position du visuel, emplacement réservé aux ventes croisées etc…).Ces fichiers templates sont généralement des fichiers HTML, dans lesquels sont insérées des balises spécifiques, plus ou moins complexes à appréhender selon l'outil. Les balises fournissent des indications quant à l’insertion des contenus au sein de la page HTML.
  • Les feuilles de styles (fichiers CSS). Elles définissent quant à elles l'habillage graphique des différents blocs de contenus des pages.

La création, puis la modification, d'un jeu de templates est donc une opération technique nécessitant certaines compétences techniques, et au minimum une maîtrise du HTML et des feuilles de styles CSS.
Un outil e‑commerce permet donc d'associer à votre boutique un jeu de templates. Les plus avancés vous permettront cependant d'aller un peu plus loin :
En planifiant des changements de jeux de templates sur des créneaux paramétrables (typiquement pour programmer un changement d'habillage graphique de votre boutique pour les fêtes de Noël).
En associant plusieurs jeux de templates à une même boutique afin de proposer plusieurs restitutions possibles selon le profil de l'internaute ou le média utilisé (accès mobile par exemple).

b) Interfaces riches (RIA)

Certains secteurs, comme le luxe, veulent proposer aux internautes une expérience utilisateur innovante permettant de restituer de manière plus forte l'identité de la marque ou de proposer un mécanisme de navigation plus atypique.
Il est possible de mettre en place des interfaces riches (Rich Internet Application ou RIA) en faisant appel à des technologies telles que Flash, Flex ou encore Silverlight.

Dans ce cas, on a en fait une véritable petite application qui s’exécute sur le poste client, au sein du navigateur, et qui échange avec le site web, et donc avec l’outil e-commerce.

Ces techniques peuvent être plus ou moins complexes à mettre en œuvre selon l'outil retenu et selon l'importance des interfaces riches au sein du site. S'il ne s'agit que d'intégrer ponctuellement des bannières ou petits configurateurs au sein des templates existants, l'opération sera moins complexe que s'il s'agit de mettre en place un frontal intégralement en Flash ou en Flex.

En effet, le mécanisme de templates étant court-circuité, il est nécessaire que l'outil dispose d'une interface (API) permettant à l’application « client » d’obtenir les informations gérées par l'outil (catalogue, offres tarifaires etc…)